Marcel BLOCH MB 157

 

Historique : ( cf : wikipedia)

 

Dès que le moteur suralimenté Gnome et Rhône 14R devint disponible la SNCASO envisagea son adaptation sur le MB.152. Or, il apparut rapidement que le montage de ce groupe de 1 700 ch sur une cellule existante posait de nombreux problèmes et ne permettrait pas de tirer le meilleur parti du moteur. Le projet MB.156 fut donc rapidement abandonné et l’ingénieur Lucien Servanty chargé, tout en conservant les principales caractéristiques structurelles du MB.152, de dessiner un nouveau chasseur autour du moteur 14R. La construction d’un prototype fut lancée en décembre 1939 à Villacoublay, le moteur choisi étant le 14R-4 développant 1 590 ch au décollage, 1 700 ch à 8 000 m et 1 400 ch en régime continu. L’armement prévu était identique à celui du MB.155.
 
Les troupes allemandes arrivant à Paris, le prototype, qui se trouvait en cours d’assemblage final, fut chargé sur une remorque afin d’être transporté en sécurité à Poitiers, mais le convoi fut intercepté par l’armée Allemande et acheminé sur l’usine SNCASO de Bordeaux-Mérignac, située en zone occupée. Le prototype fut bel et bien achevé avec l’autorisation des Occupants et le MB.157-01 effectua son premier vol en mars 1942.
Les essais en vol confirmèrent des performances remarquables : chronométré à 710 km/h à 7 850 m et 670 km/h à 8 500 m, il était légèrement plus rapide qu'un P-51D Mustang et montait à 8 000 m en 11 minutes. Début 1943 la Luftwaffe ayant exigé le transfert du prototype à Orly où il arriva, à la surprise du comité d’accueil, 40 minutes avant l’heure estimée par la tour de contrôle de Mérignac. Pourtant cet appareil remarquable ne devait plus voler. Dès son arrivée à Paris le moteur fut déposé, envoyé pour essais à la soufflerie Hispano-Suiza de Bois-Colombes puis expédié chez BMW en Allemagne. Abandonnée dans un hangar d’Orly, la cellule fut finalement détruite par un bombardement allié.
 

 

La seule décoration connue du MB.157 est allemande avec le code PG + IC.

 

caracteristiques

 

Envergure

10,70 m

Moteur

GR 14R4 de 1580 cv

Plafond

?

Longueur

9,15 m

Vitesse max

710 km/h à 7850 m

Armement

néant

Hauteur

4,30 m

Autonomie

1 h 30

 

Montage

Pour l’assemblage des pièces en résine utilisez de la colle cyanoacrylate. Pour renforcer les soudures de grosses pièces (aile/fuselage) nous conseillons de les armer avec des petites tiges en fer ou en bois.

Certaines petites pièces sont à faire soi-même ou avec le recours de la boîte à rabiot : antenne, vérins de train, béquille.

 

 fgm-004.jpg



Le prototype du Marcel Bloch MB 157 C1 entièrement alumium.... 

 

bloch-mb-157-c1-16-1.jpgbloch-mb-157-c1-20.jpg

 bloch-mb-157-c1-22.jpgbloch-mb-157-c1-28.jpg

 

 

Marcel Bloch MB 157 C1 aux couleurs de l'Armée de l'Air (1942...) 

mb-157-c1-24.jpgmb-157-c1-22-1.jpg

  mb-157-c1-27.jpgmb-157-c1-61-1.jpg

  mb-157-c1-99.jpg

Marcel Bloch MB 157 C1 dans la seule décoration connue, aux marques de la Luftwaffe (décoration prévue dans la rééedition FGMmasterDujin)

 mb-157-luft-02-1.jpgmb-157-luft-10.jpg

mb-157-luft-19.jpgmb-157-luft-22.jpg

mb-157-luft-23.jpg mb-157-luft-26.jpg

  mb-157-luft-28-1.jpg

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site